Représentation permanente de la Belgique auprès de l'OCDE et de l'UNESCO

Bienvenue à la Représentation permanente de la Belgique auprès de l’OCDE et de l’UNESCO

La Représentation permanente de la Belgique auprès de l’OCDE et de l’UNESCO est compétente pour les relations de la Belgique avec :

 

Actualités

01 déc

La Convention d’Ottawa sur l’interdiction des mines anti-personnel fête ses 20 ans. C’est en effet les 3 et 4 décembre 1997 que la Convention fut signée à Ottawa.La Belgique fut pionnière dans la lutte contre les mines. Elle fut le premier pays au monde à adopter une législation nationale interdisant les mines anti-personnel dès 1995. En juin 1997, la déclaration de Bruxelles marqua une étape décisive dans le processus d’adoption et de signature de la Convention d’Ottawa.

28 nov

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a reçu aujourd’hui, au cours d'un déjeuner de travail à la Résidence de Belgique à Abidjan, son collègue de République Démocratique du Congo Leonard She Okitundu. Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo participe depuis lundi à Abidjan à des réunions interafricaines pour la préparation du Sommet Union Africaine - Union Européenne (UE-UA).

28 nov

Le vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo se rend aujourd’hui, avec le Premier ministre Charles Michel, dans un centre de revalidation dans la capitale malienne, Bamako. Sur le terrain, ils découvriront les innovations dans l’approche humanitaire de notre pays. Handicap International y présentera le développement de membres imprimés en 3D et le CICR exposera ses projets de construction d’un nouveau centre de revalidation physique, au Mali, grâce au tout premier Humanitarian Impact Bond conçu avec la Belgique.

24 nov

La 13ème réunion des ministres des Affaires étrangères de l’ASEM a eu lieu les 20-21 novembre dans la capitale du Myanmar. Cette rencontre a permis de bonnes discussions entre les pays européens et asiatiques sur la crise dans le Nord-Rakhine. 

22 nov

L'ancien général Ratko Mladić a été reconnu coupable aujourd’hui de génocide, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie. Ce jugement met fin à une longue bataille juridique devant ce Tribunal pour les nombreuses victimes des atrocités commises il y a plus de 20 ans dans les Balkans occidentaux.